Visites à domicile à Bruxelles - RENDEZ-VOUS AU 0477/89.99.62
Du lundi au vendredi de 9h00 à 16h00
Autres horaires et destinations sur demande

La rage

Pathogénie

Elle est causée par le rhabdovirus. Ce virus est susceptible de toucher de nombreuses espèces animales, et l’homme. C’est ce statut de zoonose qui justifie la législation sévère dans les cas de passage de frontière. La rage est à ce jour éradiquée dans notre pays, mais est encore présente dans certains pays limitrophes.

Dans nos régions, c’est la souche vulpine, c’est-à-dire celle véhiculée principalement par le renard qui posait problème et a dû être combattue, avec succès en Belgique à ce jour. C’est aussi cette souche qui est davantage susceptible d’infecter le chat que le chien, étant donné sa plus grande sensibilité, et son mode de vie plus propice à croiser un renard (sorties de nuit, sans surveillance).

Il existe également une souche canine, présente dans certaines régions d'Afrique, d'Asie et d'Amérique du Sud. Il s’agit d’une forme véhiculée par les chiens, beaucoup plus agressive et transmissible entre chiens, et plus transmissible du chien à l’homme ! C'est cette maladie qui fait de temps en temps une incursion dans nos régions suite à l’importation (illégale !) de chiens ou de chats, non vaccinés et porteurs de la maladie. Le chat y est également sensible s'il a des contacts (morsure, salive) avec un chien infecté.

Signes cliniques

Les symptômes de la rage chez le chien et le chat sont principalement la salivation, la nervosité, la tendance à mordre, puis rapidement des problèmes de coordination et une paralysie progressive. Cette maladie mène invariablement à la mort de l’animal dans les 7 jours qui suivent le début des symptômes. Elle se transmet par morsure ou potentiellement à travers les muqueuses.

Vaccination

On ne vaccine plus d’office les animaux qui vivent et restent en Belgique. Par contre, pour tout passage de frontière, vous devez vacciner votre animal (chien, chat ou furet) contre la rage.

Si votre animal a plus de trois mois, une seule injection de vaccin suffit, qui doit être faite AU MINIMUM 21 jours avant le départ. Si vous passez régulièrement les frontières avec votre animal, un rappel est recommandé après 1 an pour une bonne immunisation et doit obligatoirement être fait tous les 3 ans.

Comme vous pouvez le constater, ces maladies, et d’autres, causent chez votre animal des signes cliniques qui parfois se ressemblent. D’autre part, deux animaux souffrant d’une même maladie peuvent présenter des symptômes très différents. Un examen clinique réalisé par le vétérinaire, éventuellement associé aux examens complémentaires qu’il jugera utiles, sont nécessaires pour obtenir un diagnostic exact, qui permettra de traiter adéquatement votre animal.


Les informations diffusées sur ce site n’engagent que ma propre responsabilité, et sont fonction des études actuelles
qui me sont connues en médecine vétérinaire, ainsi que de mon expérience personnelle. Des avis différents peuvent être justifiés par ailleurs.